lundi 22 août 2016

Un petit geste à notre secours...

Chapelle des pénitents noirs.
Je peux citer une autre figure qui a été importante pour moi, celle du père José Ramon Aristi, […]
Lui aussi était un grand confesseur, beaucoup de gens et de prêtres allaient le voir. Lorsqu'il confessait, il donnait son chapelet aux pénitents et leur faisait tenir dans la main la petite croix, puis il s'en servait pour leur donner l'absolution, et les invitait à la baiser. Quand il est mort, le soir du samedi saint, j'étais alors évêque auxiliaire de Buenos Aires. Je suis allé le voir le lendemain, le dimanche de Pâques, après le déjeuner, et je me suis rendu dans la crypte de l'église. Je me suis rendu compte qu'il n'y avait pas de fleurs à côté de son cercueil, et je suis allé chercher un bouquet à l'extérieur; puis je suis rentré et j'ai entrepris de les installer. J'ai vu alors le chapelet entortillé autour de ses mains : j'ai détaché la petite croix et je lui ai dit en le regardant : "donne-moi la moitié de ta miséricorde !" Depuis, cette petite croix contre ma poitrine ne m'a jamais quitté. Quand j'ai une mauvaise  pensée sur quelqu'un, j'approche ma main et je touche cette croix. Ça me fait du bien. 

Pape François
"Le nom de Dieu est Miséricorde" 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire