mercredi 4 octobre 2017

Saint François, l'humble joie...

"Plus il aime et plus il se connaît indigne d'aimer. 
C'est qu'il n'y a pas de progrès en amour, pas de perfection que l'on pourrait un jour atteindre. 
Il n'y a pas d'amour adulte, mûr et raisonnable. 
Il n'y a devant l'amour aucun adulte, que des enfants, que cet esprit d'enfance qui est abandon, insouciance, esprit de la perte d'esprit. L'âge additionne. L'expérience accumule. La raison construit. L'esprit d'enfance est toujours neuf, repart toujours aux débuts du monde, aux premiers pas de l'amour."
..............................
"D'ailleurs il n'y a pas de saints. 
Il n'y a que de la sainteté. 
La sainteté c'est la joie"
Christian Bobin, "Le Très Bas"


Que l'humble joie du Poverello nous accompagne sur le chemin de nos vies...





Aucun commentaire:

Publier un commentaire