lundi 25 juillet 2016

L'amour ne peut être oisif, Bx. F. Palau



 L'amour ne peut être oisif dans le cœur humain : il travaille dans la mesure où on lui donne aliment et, selon l'objet auquel il se dirige, il prend les noms suivants :

Amour vierge, nouveau et jeune, ou ancien et prouvé.

Amour chaste.

Amour naturel, pur ou impur.

L'amour virginal est celui qui naît d'un cœur vierge et tend de toutes ses forces à son objet propre. : cet amour, tant qu'il est nouveau, cherche Dieu seulement; et croyant que Dieu sans la relation au prochain suffit, il en reste là, il stationne là; et s'il n'en sortait pas pour se répande sur le prochain, l'égoïsme spirituel le consumerait et le perdrait. Ainsi donc, la chose aimée comme objet principal est Dieu, mais il y a en plus le prochain (les hommes) qui, unis à Dieu-homme comme des membres à une tête forment un corps, et ce corps moral est l'Eglise sainte. La foi catholique, donc, quand elle découvre à l'amour son objet propre, s'il n'y a pas empêchement dans le cœur, cet amour marche avec toute la plénitude de ses forces vers lui, et l'amour unit celui qui aime avec la chose aimée comme le feu dans de nombreuses bûches. Cet amour, chez un jeune, est nouveau et le temps le perfectionne. Chez un ancien qui l'a nourrit dans son cœur avec soin, il œuvre en plénitude.



L'amour chaste est celui que l'on trouve chez les gens mariés; chaste également est l'amour des personnes consacrées à l'amour divin. Chez les gens mariés, il œuvre d'ordinaire très lentement, parce que son objet est très partagé et c'est chose facile que de le détourner en lui donnant un appât qui le tue.



L'amour naturel s'oriente vers tout ce qui est aimable et agréable; et si ceci est une chose défendue ou mauvaise, il est impur, et si c'est une bonne chose dans l'ordre naturel, il est licite.



L'amour pur, chaste, virginal, œuvre dans la solitude avec toute la plénitude de ses forces, parce qu'il peut, là, voir avec toute la clarté possible son objet propre, qui est l'Eglise sainte, ou Dieu dans le prochain.

Dans la solitude, la retraite, le silence, il œuvre avec toute son efficacité parce que, là, personne ne le distrait. L'objet de l'amour fixé au cœur humain par la loi est immense, infini; et si grand que, notre capacité a beau être presque immense, il remplit tout le cœur si celui-ci est vide ; et pour ces opérations, la conversation est une gêne. (Cf 1 Co 7, 32-34)
 Bx  Francisco Palau y Quer, "Mes relations"
  






Aucun commentaire:

Publier un commentaire